Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 22:31

avant une soirée de Nouvel An réussie, et tandis que Maman luttait contre la grippe dans sa chambre d'hôtel, Augustin a rendu visite à son petit poteau Jules. Une belle complicité est née !

belle rencontre à Lille
belle rencontre à Lille
Repost 0
Published by IsaJu
commenter cet article
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 13:36

Quand Augustin adapte en direct les paroles d'une chanson de saison :

"Vive le vent, vive le vent

Vive le vendredi

Ouais demain c'est le week-end,

Demain c'est samedi !"

Repost 0
Published by IsaJu
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 16:04

fabriquer de ses mains une armée de Lego...

activités de vacances / 3
Repost 0
Published by IsaJu
commenter cet article
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 16:02

Augustin était à pied d'oeuvre dès 8h30, chaque matin au gymnase, pour une semaine complète de basket. Vaillant et motivé !

activités de vacances / 2
Repost 0
Published by IsaJu
commenter cet article
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 16:01

Daphné a passé 3 jours à la "Petite Académie" de Tassin.

Elle en est revenue avec de belles oeuvres, des dessins, des sculptures... Et un goût affirmé pour la peinture

activités de vacances / 1
Repost 0
Published by IsaJu
commenter cet article
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 15:59

ponctuée d'un show de hip-hop... lors duquel Augustin s'est lancé sur la piste !

le Noël du basket
Repost 0
Published by IsaJu
commenter cet article
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 15:57

activités d'un week-end de décembre sans maman : du tout-doux au casse-cou

les aventuriers
les aventuriers
Repost 0
Published by IsaJu
commenter cet article
20 décembre 2016 2 20 /12 /décembre /2016 22:06
mes grands-pères

Alain et Raymond. Papy et Vati. Mes deux grands-pères. La photo date de leur dernière rencontre, en 2012.

Ils ont traversé le tumultueux 20e siècle. D’un orphelinat mayennais jusqu’à la flotte française coulée en rade de Toulon pour l’un. Depuis la campagne normande et la vie du rail jusqu’à l’ascenseur social de l’école normale pour l’autre. Destins distincts, mais parallèles. Leurs pères furent des combattants de la grande guerre. Tous deux ont connu le STO outre-Rhin. Etre jeune dans les années 40… Discrets sur les affres de leurs 20 ans, ils ont ensuite été transportés par les trente glorieuses, la vie de famille, une carrière.

Leurs destins réunis durant plus de 40 ans par le mariage de leurs enfants, ils se sont côtoyés de loin en loin. Chacune de leurs rencontres était empreinte de respect, de camaraderie et d’espièglerie, le plus jeune des deux ne manquant jamais de souligner l’âge canonique du plus ancien... Ils étaient pourtant nés la même année. Classe 22. Deux tempéraments bien différents, mais une réelle complicité, au point de nous quitter tous deux la même année. 2016. Ils ont poussé la malice jusqu’à partir le même jour de la semaine : un jeudi. Le jeudi, pause de leur semaine d’écolier. La fameuse « semaine des 4 jeudis » dont chacun m’avait expliqué le sens.

Je garderai précieusement en moi le souvenir de leur tendresse, leur générosité et leur humour à tous les deux. L’ironie taquine et pince-sans-rire de Vati ; l’œil malicieux et les bons mots de Papy. L’attention qu’ils me portaient, comme à tous leurs petits-enfants. Le sens des mots, plutôt écrits pour l’un, prononcés haut pour l’autre. La richesse de leur vocabulaire reflétait leur éducation classique autant que leurs racines régionales et leur parcours de vie. Je m’engage à maintenir en usage le verbe esquinter, les adjectifs rosse et cossard, et toutes les expressions imagées qui me restent en mémoire.

Je conserve aussi leurs deux prénoms dans mon état civil. Je suis chanceux de les avoir connu, et si longtemps.

Julien

Repost 0
Published by IsaJu
commenter cet article
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 09:39

"-A la récréation, on a joué au Papa et à la Maman avec Constance, Toscane, Valentine et Léonie. Mais comme on était que des filles, il n'y avait pas de papa. Constance était la maman.Toscane était le bébé. Valentine et moi on était les grandes soeurs. Et Léonie, le coq.

-Le coq ??

-Oui, elle faisait cocorico pour nous réveiller le matin."

Repost 0
Published by IsaJu
commenter cet article
17 décembre 2016 6 17 /12 /décembre /2016 17:13

"-Daphné, tu entends que le monsieur a un accent ?
-Moi aussi j'ai un accent !
-Ah bon ??
-Quand j'écris mon prénom, sur la dernière lettre, il y a un petit trait : c'est mon accent. "

Repost 0
Published by IsaJu
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Isabelle et Julien
  • Contact

Recherche

Liens